top of page
  • Photo du rédacteurCabinet Gauchet Art Asiatique

A la découverte des meubles traditionnels coréens

Le mobilier traditionnel coréen, loin d'être une simple relique du passé, offre un aperçu fascinant sur la culture et le mode de vie ancestraux du pays. Bien plus que de simples objets fonctionnels, ces meubles incarnent une harmonie entre l'homme et la nature, une philosophie de vie empreinte de respect et de simplicité.


Ensemble de mobilier et de céramiques, Corée du Sud, conservé au Musée Guimet, (c) MNAAG, Paris, Dist. GrandPalaisRmn / Jean-Yves et Nicolas Dubois


Les meubles traditionnels coréens se distinguent par leur utilisation extensive du bois, matériau noble et abondant dans la péninsule coréenne. Les essences les plus couramment employées sont le pin, l'orme et le châtaignier, appréciés pour leur robustesse et leur beauté naturelle. La technique d'assemblage la plus répandue, le "jangseok", ne requiert aucun clou, témoignant d'un savoir-faire artisanal hors pair transmis de génération en génération.


Loin de l'extravagance et de l'opulence, le mobilier coréen traditionnel privilégie des lignes sobres et épurées. Cette simplicité apparente reflète une profonde sagesse, une recherche d'équilibre et d'harmonie entre l'homme et son environnement. Les meubles sont conçus pour être fonctionnels et multifonctionnels, répondant aux besoins essentiels du quotidien avec ingéniosité.



Cabinet en bois, Corée, fin du XIXe siècle, conservé au MET à New-York


Chaque meuble traditionnel coréen possède un nom poétique qui évoque sa fonction et sa place dans la vie quotidienne. Ainsi, on trouve le buro, petite table basse utilisée pour la lecture et la calligraphie, le jangdok, coffre à provisions en bois permettant de conserver les aliments au frais, ou encore le banji, coffre à vêtements aux multiples compartiments.


Le mobilier traditionnel coréen est indissociable du "hanok", la maison coréenne traditionnelle. Ses dimensions basses et ses lignes horizontales s'intègrent parfaitement à l'architecture basse et épurée du hanok, créant une atmosphère paisible et propice à la contemplation.



Coffre en bois, Corée, période Choson, XIXe siècle, expertisé par le cabinet Gauchet Art Asiatique pour la maison de ventes aux enchères Millon, adjugé 1 300 €


Aujourd'hui, le mobilier traditionnel coréen est de plus en plus rare, menacé par l'industrialisation et l'adoption de styles occidentaux. Cependant, un regain d'intérêt pour cet artisanat ancestral se fait sentir, porté par des artisans passionnés et des initiatives visant à préserver ce patrimoine précieux.


Loin d'être de simples objets décoratifs, les meubles traditionnels coréens représentent un voyage à travers le temps, une immersion dans une culture riche en traditions et en valeurs ancestrales. Leur beauté intemporelle, leur fonctionnalité et leur respect de l'environnement en font des pièces uniques et précieuses, capables d'apporter une touche d'authenticité et de sérénité à nos intérieurs modernes.



Petite table royale en bois laqué, Corée, dynastie Joseon, XIXe siècle, expertisé par le cabinet Gauchet Art Asiatique pour la maison de ventes aux enchères Millon, adjugé 24 000 €


Si vous possédez un meuble traditionnel coréen et que vous souhaitez en connaître son origine, sa valeur et son histoire, le cabinet Gauchet Art Asiatique est à votre disposition pour vous proposer des expertises et des évaluations.


Fort de son expertise et de sa passion pour l'art asiatique, le cabinet Gauchet Art Asiatique vous accompagnera dans l'authentification et l'estimation de votre meuble, vous permettant ainsi de mieux comprendre et d'apprécier sa valeur patrimoniale.

N'hésitez pas à contacter le cabinet Gauchet Art Asiatique pour toute information complémentaire ou pour convenir d'un rendez-vous d'expertise.





Références :




4 vues0 commentaire

Kommentare


bottom of page