top of page
  • Photo du rédacteurCabinet Gauchet Art Asiatique

L'Art et l'Artisanat du Mobilier Chinois : Un Voyage à travers les Dynasties Ming et Qing

Dernière mise à jour : 3 avr.

"Le banquet nocturne de Han Xizai", peinture attribuée à Gu Hongzhong (顾闳中, 937 - 975) et conservée au Musée du Palais à Pékin


Le mobilier chinois, en particulier celui des dynasties Ming (1368-1644) et Qing (1644-1912), est un sujet fascinant qui révèle beaucoup sur la culture, l'artisanat et les valeurs esthétiques de la Chine ancienne. Cet essai approfondit les caractéristiques distinctives, la signification culturelle et les innovations artistiques du mobilier chinois pendant ces périodes, y compris une exploration des matériaux, de l'artisanat, des pièces emblématiques et des influences étrangères qui ont façonné ces ères.

EPOQUE MING, Modèle de lit dit LuohanChuang, en bois de Huanghuali, vendu chez Sotheby's Crédits photo: Sotheby's

La Dynastie Ming : Raffinement et Simplicité

La dynastie Ming a marqué un âge d'or pour le mobilier chinois, caractérisé par l'élégance, la simplicité et un accent sur la forme et la structure. Le debut de l’époque Ming est marqué par une production de meubles laqués, celle-ci dépasse celle des époques précédentes tant en volume, qu’en qualité ainsi qu’en diversité. La laque, une substance résineuse obtenue à partir de la sève de l'arbre à laque, a été utilisée en Chine depuis des millénaires, mais c'est pendant la période Ming qu'elle a connu une évolution significative tant dans son application que dans son style.


La technique de la laque pendant la dynastie Ming était un processus laborieux et exigeant. Elle impliquait l'application de multiples couches de laque sur un meuble, chacune étant soigneusement polie avant l'application de la suivante. Ce processus pouvait impliquer des dizaines de couches, créant une finition lisse et miroitante qui protégeait le bois et rehaussait son esthétique. Les artisans mélangeaient parfois des pigments avec la laque pour obtenir des couleurs vives, comme le rouge cinabre ou le noir profond.


Les décorations, subtiles et souvent complexes, incorporaient des motifs de la nature, de la mythologie et des scènes de la vie quotidienne. Parfois sculpté ou incisé (technique de la laque qiangjin et tianqi), la technique d'incrustation était également populaire, où des matériaux comme la nacre, l'ivoire, ou même des pierres semi-précieuses étaient incrustés dans la laque encore humide. Ces incrustations étaient ensuite polies pour s'intégrer parfaitement à la surface du meuble, créant des motifs détaillés et délicats.



CHINE, Dynastie Ming, Paire de rares armoires cabinets en Huanghuali, vendu chez Christie's pour 2 ,150,000 euros . Crédits photo : christie's



Durant la période Longqing (1567-1572) de l'époque Ming en Chine, l'empereur rompit avec la politique de fermeture maritime antérieure et a ouvert certains ports au commerce international. Cette décision, motivée par la nécessité de stimuler l'économie et de contrer la piraterie croissante, a entraîné un afflux de bois précieux et d'autres matériaux rares. Cette disponibilité accrue de ressources a eu un impact significatif sur l'artisanat local, notamment en permettant aux ébénistes chinois d'expérimenter avec des bois durs. En conséquence, le mobilier chinois de l'époque a connu une évolution notable, avec l'apparition de modèles en bois dur qui ont marqué un tournant dans la conception et l'esthétique du mobilier chinois


Philosophie du Design

Reflétant les idéaux confucéens, le mobilier Ming mettait en avant le minimalisme, l'harmonie et la fonctionnalité, incarnant les valeurs culturelles et philosophiques à travers son design.


CHINE, XVIIIe siècle. Epoque Kangxi Importante armoire en laque et incrustations de pierres dures, expertisé par le cabinet Gauchet Art Asiatique, vendu 34,000 euros. Crédits photo : Yann Girault

Matériaux et Artisanat

Le choix du bois jouait un rôle crucial dans le mobilier Ming. Le palissandre, connu pour sa couleur riche et sombre et son grain fin, était un favori pour sa durabilité et sa beauté naturelle. Le Zitan, un bois rare et dense, avait une teinte pourpre-noir profonde et une texture lisse, le rendant très prisé. Le bois de Huanghuali (fleur jaune de poirier), avec sa couleur jaune-brun douce et ses motifs de grain distinctifs, était également populaire. Il provient exclusivement de l’ile de Hainan dans le sud de la Chine, ou il ne subsiste aujourd’hui que très peu d’arbres relativement jeunes. Distinguer ces bois implique d'examiner attentivement leur couleur, leur grain et leur texture.



En termes de savoir-faire, la dynastie Ming était renommée pour ses techniques de jointure sophistiquées. La construction cadre et panneau permettait l'expansion et la contraction du bois, assurant la durabilité. La conception à pieds encastrés, avec un cadre supérieur soutenu par des pieds insérés dans les coins, offrait stabilité et élégance. Les tables à pieds d'angle, où les pieds sont placés aux coins, étaient à la fois fonctionnelles et esthétiquement plaisantes. Le style bambou, imitant l'assemblage du bambou dans le bois dur, mettait en évidence l'habileté des menuisiers à reproduire des formes naturelles.





Fauteuil en pliant en Huanghuali avec dossiers à forme dite de 'fer à cheval', expertisé par le cabinet Gauchet Art Asiatique, vendu 20,000 euros. Crédits photo : Yann Girault

Pièces Emblématiques :


La 'chaise à dossier en fer à cheval' trouvait son origine dans le mobilier monastique bouddhiste, conçue pour le confort et l'élégance. La 'table à hauteur de taille' était un produit de l'accent mis sur la simplicité et l'utilité sous la dynastie Ming, souvent utilisée pour écrire ou exposer des artefacts. Nous retrouverons aussi les fauteuils dit ‘a dossier en bonnet de lettré’.


Chaque pièce reflétait les valeurs esthétiques et la prouesse technique de l'époque.
 La


Dynastie Qing : Ornementation et Diversification


Durant la dynastie Qing, en particulier sous les règnes de Kangxi, Yongzheng et Qianlong, le mobilier chinois a connu son âge d'or, marqué par une évolution stylistique significative.


Sous Kangxi, avec des ébénistes comme Dashan, le mobilier était influencé par l'architecture, caractérisé par des lignes épurées et une construction robuste.


À l'époque Yongzheng, des artisans tels que Liu Yuan et Li Yu ont favorisé une simplicité élégante, mettant l'accent sur la forme et la proportion.


Sous Qianlong, le mobilier est devenu plus opulent, intégrant des éléments occidentaux et des décorations luxueuses.

Cependant, après cette période, la qualité et l'originalité du mobilier chinois ont décliné, reflétant le déclin général de la dynastie Qing et les troubles de l'époque. Influence des



Rare paire de tabourets en bois laqué brun et rehauts d’or, expertisé par le Cabinet Gauchet Art Asiatique, vendu 55,000 euros. Crédits photo : Millon


Styles Étrangers

L'époque Qing a vu un mélange de styles chinois traditionnels avec des influences occidentales et moyen-orientales. Notamment, le style rococo européen a été adapté pour les fauteuils impériaux et autres meubles pendant le 18e siècle, introduisant un nouveau niveau d'opulence et de complexité.
 Développements Artistiques : Le mobilier de cette période présentait des sculptures élaborées, des laques et des incrustations. L'utilisation de couleurs vives et de scènes détaillées ajoutait à l'attrait visuel du mobilier.



Variété et Complexité

La dynastie Qing a élargi la variété du mobilier, avec des écrans, des armoires et des lits devenant plus élaborés et symboliques.



Signification Culturelle et Sociale

Dans les deux dynasties, le mobilier était un symbole culturel, reflétant le statut, la richesse et le goût de son propriétaire. La conception et la décoration des meubles étaient souvent alignées sur les croyances philosophiques et religieuses de l'époque. Préservation et Influence Le mobilier des dynasties Ming et Qing reste très prisé.



CHINE, Trés rare fauteuil en bois sculpté, expertisé par le cabinet Gauchet Art Asiatique, vendu 155.000 euros Crédits photo : Yann Girault


Leur valeur historique et artistique est reconnue par des experts tels que le cabinet Gauchet Art Asiatique et Jean Gauchet, qui évaluent et authentifient ces pièces. Leur expertise dans l'identification des types de bois et l'authentification du mobilier est inestimable pour les collectionneurs. Ils proposent des estimations par photos ou sur rendez-vous à Paris et dans les régions de France, Suisse et Belgique, assurant que ces pièces atteignent leur plus haute valeur lors des enchères. La valeur du mobilier chinois peut varier grandement, le marché reflétant une demande exponentielle fait que la valeur des meubles en huanghuali par exemple, a été multipliée plusieurs dizaines de fois dans les trente dernières années. Le mobilier des dynasties Ming et Qing représente le summum de l'artisanat et de l'expression artistique chinoise. De l'élégance minimaliste de l'ère Ming à la complexité ornée de la Qing, ces pièces racontent une histoire d'évolution culturelle et d'innovation artistique. L'expertise de personnalités comme Jean Gauchet et d'institutions comme Gauchet Art Asiatique dans l'évaluation et la vente aux enchères de ces pièces assure que l'héritage de l'artisanat du mobilier chinois continue d'être apprécié et préservé. Ce riche patrimoine de design et d'artisanat reflète non seulement le tissu historique et culturel de la Chine, mais continue également d'inspirer et d'influencer la communauté artistique et de design mondiale.


Vous possédez du mobilier chinois ancien, notre équipe d'experts est à votre disposition pour l'expertise graçieuse de votre pièce.






References:

"Le mobilier Chinois" (2 volumes) Zhu Jiajin, 2006 ed. Charles Moreau, Paris

"Les Collections Gauchet Art Asiatique" - des aperçus annuels des collections de Gauchet Art Asiatique ont étés publiés depuis 2015 et sont disponibles sur leur site web www.gauchetexpert.com. A partir de 2018 ces collections furent publiées sous forme de catalogues papier également disponibles en format pdf sur leur site web, détaillant leurs 

contributions à l'appréciation de l'art asiatique.



65 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page